Shapes & Space

La géométrie est l’une des plus vieilles branches des mathématiques. Développée à l’origine pour modéliser le monde physique, on lui trouve des applications dans la quasi-totalité des sciences modernes, ainsi que dans l’art, l’architecture ou le design.

La géométrie comprend deux composantes majeures : les formes et l’espace.

Une forme est la description géométrique d’un objet : sa silhouette, son contour ou sa surface externe, en opposition à d’autres propriétés telles que la couleur, la texture ou le matériau.

Le concept de forme est profondément connecté à celui de l’espace, qu’il soit sans dimension – comme un point ; unidimensionnel – comme une droite ; bidimensionnel – comme un triangle ; ou tridimensionnel – comme un cube.

La dimension est une propriété intrinsèque d’un objet, en ce sens qu’elle est indépendante de la dimension de l’espace dans laquelle l’objet existe.

Si les mathématiques modernes utilisent de nombreux types d’espaces (euclidien, linéaire, topologique, etc.), elles ne définissent pas la notion d’espace elle-même. Pourtant, nous faisons tous l’expérience de l’espace : nos corps savent s’y déplacer et nos esprits sont capables de l’imagine et de se le représenter, au point de pouvoir en évaluer les proportions.

L’espace dans lequel nous vivons est un monde en 3D, mais de nombreuses autres dimensions existent en géométrie et en topologie. Si nous considérons le temps comme une quatrième dimension, nous sommes projetés dans un espace 4D où le temps lui-même peut être arrêté ou transformé en une direction dans laquelle nous pourrions nous déplacer. Cette expérience apparemment impossible devient possible en se laissant hypnotiser par des expériences visuelles captivantes.