30. Piano Phase – Anne Teresa De Keersmaeker

19.
Anne Teresa De Keersmaeker / Rosas (BE)

Piano Phase

Textes par Raoul Sommeillier

Dans le cas de deux ondes sinusoïdales \(y_1 (t)\) et \(y_2 (t)\) de même vitesse angulaire \(\omega\) et nombre d’onde \(k\), mais avec des phases initiales \(\phi_1\) et \(\phi_2\) différentes, représentées mathématiquement par :

\(y_1=A_1 cos⁡(\omega t+\phi_1)\)

et

\(y_2=A_2 cos⁡(\omega t+\phi_2)\)

Le déphasage \(\theta=Δ\phi\) à l’instant \(t\) est :

\(\theta=Δ\phi =⁡(\omega t+\phi_2 )-⁡(\omega t+\phi_1 ) =\phi_2-\phi_1=constante\)

Si \(\theta\) est positif, l’onde \(y_2\) est en avance de phase par rapport à l’onde \(y_1\).

Si \(\theta\) est négatif, l’onde \(y_2\) est en retard de phase par rapport à l’onde \(y_1\).

Si \(\theta=0°=360°\) (ou \(0=2\pi \ rad\), on dit que \(y_1\) et \(y_2\) ont des phases égale, ces deux signaux sont alors en phase. On dit qu’il y a une interférence constructive entre les 2 signaux.

Si \(\theta=180°\) (ou \(\pi \ rad\)), on dit de ces deux signaux qu’ils sont en opposition de phase. Ces signaux ont donc a tout instant des valeurs opposées, cela forme ce qu’on appelle une interférence destructive.

Si \(\theta\) fait un quart de tour (donc un angle droit, comme avec les valeurs \(90°=\pi/2\) rad ou \(-90°=270°=-\pi/2 \ rad=3\pi/2 \ rad\), les deux signaux sinusoïdaux sont dits en quadrature de phase.

Pages : 1 2 3