5.
Philippe Leblanc (BE)

Babylonacci 20 Mini P (2018)
Mayanacci 25 Mini G (2017)
Chinacci 20 Mini S (2018)
Binacci 20 Mini O (2021)

Découpe laser sur papier aquarelle, acrylique, bois, verre
4 pcs, 1: 38 x 38 x 5 cm

Sensible à la rationalité et à la pureté des formes, Philippe Leblanc s’inspire des mathématiques pour créer ses œuvres ; et notamment de nombres célèbres, comme ceux de la suite de Fibonacci.

Ces nombres forment une suite dans laquelle chaque terme est la somme des deux termes qui le précèdent, en commençant par 0 et 1:

0  1  1  2  3  5  8  13  21  34  55  89  144 …

Cette suite de nombres se cache derrière chacune des quatre œuvres de cette sélection.

Sous leur apparence abstraite, ces créations illustrent des systèmes d’écriture, notations mathématiques, et systèmes de numération issus de cultures lointaines, notamment celles des Babyloniens, Mayas et de la Chinoise ancienne, ou de cultures plus récentes avec le système binaire utilisé par nos ordinateurs.

Ces modes de représentation confèrent à ces œuvres un équilibre formel et mystérieux, qui ne demande qu’à être décrypté.

En savoir +