Introduction

Pourquoi les mathématiques sont-elles souvent perçues comme abstraites, déconnectées de la réalité, alors qu’elles sont en soit le formalisme créé par les humains pour comprendre tout ce qui nous entoure, voire l’essence-même de l’univers ? Est-il possible de faire l’expérience des mathématiques en allant au-delà des manuels scolaires et des tableaux noirs d’école ?

Partant de ces prémisses, Order of Operations se déroule dans le vaste espace situé à la croisée des représentations artistiques et des objets mathématiques, présentant les oeuvres d’artistes belges et internationaux qui – plus ou moins consciemment, plus ou moins délibérément – ont créé des oeuvres nous permettant de faire l’expérience des mathématiques autrement.

La relation liant art et mathématiques remonte au tout début de la civilisation, et s’est développée pendant des millénaires à travers les continents et les cultures. Dans la culture islamique ancienne, l’art et la science s’associaient dans des géométries architecturales complexes en forme d’étoile. Le personnage le plus célèbre de la Renaissance, le polymathe italien Léonard de Vinci, était à la fois peintre, sculpteur, ingénieur, botaniste et scientifique.

En Occident, la séparation des disciplines – les dénommées deux cultures, scientifique et humaniste – est apparue au cours du 19ème siècle. C’est également à cette époque que le mathématicien Carl Friedrich Gauss qualifiait les mathématiques de “reine des sciences ».

Bien que ces disciplines tirent toutes deux leurs origines de la représentation et l’interprétation du monde physique, leurs méthodologies respectives ont divergé au fil du temps.

L’école de pensée scientifique s’est largement orientée vers la spécialisation et l’approche hypothético-déductive.
L’art a, à son tour, développé ses propres écoles et ses propres méthodes. Loin de la vocation d’une vérité universelle, il a plutôt cherché à offrir des interprétations de nous-mêmes, de nos expériences, de notre monde.

Néanmoins, il existe toujours de nombreux points de convergence entre les deux que nous pouvons constater aujourd’hui.

Articulées en deux chapitres principaux, abordant les thèmes de la représentation et de l’application, les oeuvres des 17 artistes présentés visualisent, interprètent, appliquent ou dévoilent ces convergences. À travers leurs créations, Order of Operations vise à amorcer le dialogue sur une approche plus intégrative des mathématiques et des arts.